Le mois passé, le SPF Emploi a organisé, entre autres pour les partenaires sociaux, un colloque sur la situation et les instruments juridiques concernant la Loi relative à l'écart salarial. Le but était de sensibiliser les organisations syndicales et patronales à la problématique. La FGTB Métal était présente.

De différents spécialistes ont fait leur exposé à partir de leur propre point de vue professionnel et personnel. Barbara Ortiz, attachée auprès de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes, a présenté un rapport de 2014 qui s'agit des facteurs d'inégalité, de l'écart salarial et des parts h/f dans la masse salariale totale. Selon ce rapport le plus récent, l'écart salarial s'élève à 10 %, quant au salarie horaire brut, au détriment des femmes. Si nous considérons le salaire brut à base annuelle, cet écart est de 22 %. C'était l'un des objectifs de la loi du 22 avril 2012 et des diverses décisions d'application publiées en 2014, c'est de faire de la lutte contre l'écart salarial un thème permanent au sein de la concertation sociale sur les trois niveaux de négociation : intersectoriel, sectoriel et au sein de l'entreprise.

Les mesures prises au niveau interprofessionnel:

• Obligation d'insérer les données dans le rapport du CCE
• Obligation de négocier sur les mesures de la lutte contre l'écart salarial

Et celles prises au niveau sectoriel :
• Obligation de négocier sur les mesures de la lutte contre l'écart salarial
• Contrôle des classifications de fonctions sectorielles

Pour conclure, Geneviève Meunier, en tant que conseillère du Département des études juridiques du SPF, a expliqué la possibilité de désigner un médiateur concernant l'écart salarial. S'il veut, le patron peut désigner ce médiateur dans des entreprises employant moyennement 50 salariés. Ce médiateur est un membre du personnel. Ce sont le CE ou la CPPT qui font la proposition. Pour plus d'infos, informez-vous auprès de votre département RH.

Ce colloque n'a dévoilé aucune nouveauté. Pourtant, l'initiative était utile, parce qu'elle a réuni tous les partis concernés par la problématique. Ainsi, il est possible d'entamer le débat nécessaire et de se mettre sur la même ligne. La FGTB Métal aussi saisit donc l'occasion de stimuler la prise de conscience concernant l'écart salarial f/h auprès de nos affiliés.